Avec ses 5,205 millions d’abonnés recrutés en 2012, Free Mobile affiche près de 8% de part de marché sur le parc mobile total. Selon le communiqué financier publié le 28 février; au quatrième trimestre, l’activité mobile affiche « une excellente dynamique de recrutement d’abonnés avec 800 000 nouveaux abonnés nets de résiliation, soit une part de marché de 67% sur les nouveaux abonnés ».

 

Le groupe qualifie l’année 2012 d’ « historique » pour ses activités fixes.

Alors que le marché augmentait de 1,203 millions nouveaux abonnés haut et très haut débit en France, en 2012, 515 000 (soit près de 42%) ont rejoints Free (hors migrations Alice) portant la base d’abonnés fixe à 5,364 millions soit une part de marché de 22,4% pour la maison mère de Free et d’Alice.

Alors que Free avait mis douze ans pour passer la barre des 5 millions d’abonnés haut débit fixe, Free Mobile a passé ce cap en moins de douze mois.

« Nous avons déjà doublé notre nombre d’abonnés qui a franchi le seuil des 10 millions et nous avons dépassé pour la première fois les trois milliards d’euros de chiffre d’affaires », affirme le Directeur Financier et Directeur du Développement d’Iliad, Thomas Reynaud,

Depuis le début de l’année, l’action de la maison mère de Free et Free Mobile (Iliad) a progressé de plus de 28% depuis janvier et de plus de 60% depuis 1 an,  battant jour après jour des plus hauts historiques comme actuellement au-dessus des 165 euros..

Iliad qui a dynamisé le marché de la téléphonie vaut désormais en terme de capitalisation boursière beaucoup plus que Bouygues (Bouygues Construction, Bouygues Immobilier, Bouygues Telecom + les participations du conglomérat français dans Alstom et TF1) et près de la moitié de France Télécom / Orange.

Reste une question au quelle il n’est pas encore possible de répondre: le trublion parviendra-t-il à relever les défis financiers et techniques (déploiement de réseau, passage à la 4G)?

Petit état des lieux:

Les offres de Free Mobile ont contraint ses trois concurrents Orange, SFR (groupe Vivendi) et Bouygues Telecom (groupe Bouygues) à baisser leurs tarifs pour tenter de mettre un terme au départ de leurs abonnés, ce qui a entrainé selon l’ARCEP un recul de 13% des prix sur le marché des communications mobiles en 2012.

Selon l’INSEE, les nouveaux forfaits ont permis à leurs utilisateurs d’économiser 0,4 points d’inflation et Free Mobile n’a (pour le moment) pas détruit d’emplois.

Orange:

La base clients mobile (27,2 millions de clients à fin 2012) progresse de 100 000 clients sur l’année.

Au 31 décembre 2012, Sosh comptait 794 000 abonnés.

La base clients haut débit fixe s’élève à 9,893 millions d’accès au 31 décembre 2012 (dont 176 000 accès en fibre optique), soit une hausse de près de 307 000 abonnés sur un an.

Depuis le début de l’année, l’action France Telecom est en recul à -5% environ.

SFR:

Le parc total de clients mobiles s’élève à 20,690 millions, contre 21,463 millions en 2011, soit 773 000 clients mobiles perdus en 2012.

Aux dernières nouvelles, RED compterait 800 000 clients.

SFR gagne 56 000 clients résidentiels abonnés à l’Internet haut débit ce qui élève sa base client haut débit fixe à 5,075 millions à fin 2012.

Le chiffre d’affaires de l’activité Internet haut débit et fixe s’établit à 3 963 millions d’euros, en recul de 0,9 % par rapport à 2011.

Depuis le début de l’année, l’action de la maison mère de SFR (Vivendi) est en recule à -4% environ.

Bouygues Telecom:

Le chiffre d’affaires total de Bouygues Telecom diminue de 9% en s’établissant à 5 226 millions d’euros, ce qui pénalise fortement la rentabilité du groupe Bouygues.

Le parc clients Mobile total s’élève à 11,3 millions de clients. Sur l’année 2012, Bouygues Télécom a perdu approximativement 57 000 clients.

B&YOU affiche désormais un parc total de 1 078 000 clients fin 2012.

A la fin de 2012, le parc de clients total Bouygues Télécom dans le haut débit fixe s’établit à 1,8 million de clients.

Depuis le début 2013, l’action de la maison mère de Bouygues Telecom (Bouygues) est en recule à -5% environ.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *