Les zones blanches sont les zones les moins densément peuplées pour lesquelles les opérateurs ne souhaitaient pas déployer des antennes relais, car ils n’espéraient pas une rentabilité de leur investissement. Pour éviter cette fracture numérique, un programme “Zones Blanches”  a été mis en place. Mais où en est-on et peut-on vraiment téléphoner à partir de ces zones quelque soit l’opérateur ?

Le programme Zones Blanches

Le plan d’extension de la couverture du territoire par les réseaux de téléphonie mobile, dit  «programme zones blanches» a été initié par la signature, le 15 juillet 2003, d’une convention nationale entre l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), l’Assemblée des départements de France (ADF) et l’Association des maires de France (AMF), les trois opérateurs mobiles Orange, SFR et Bouygues Télécom et le Gouvernement. Il vise à apporter la couverture mobile dans les centres-bourgs de 3 073 communes de France, principalement situées en zone rurale, couvertes par aucun opérateur de téléphonie mobile.

En 2008, un nouveau recensement a permis d’identifier 364 nouvelles communes additionnelles à prendre en compte dans le programme complémentaire. Les zones sont principalement concentrées dans certains départements difficiles à couvrir, en particulier dans les zones montagneuses (Alpes, Pyrénées, Massif Central et Corse). Elles concernent 0,18% de la population, soit environ 100 000 habitants, et 2,3% du territoire métropolitain.

Au 31 août 2011, il ne restait que 279 communes à couvrir, 30 communes au titre du programme initial et 249 au titre du programme complémentaire.

 

Au 31 août 2014, il ne reste à couvrir les centres-bourgs que de 89 communes, 22 communes au titre du programme initial et 67 au titre du programme complémentaire. Le programme est donc réalisé à plus de 97 %. D’après le commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), en mars 2014, le programme permettait d’apporter un accès aux réseaux de téléphonie mobile à plus de 800 000 personnes et 8 % du territoire métropolitain.

Cependant la finalisation du programme « zones blanches » ne permettra pas d’assurer la couverture du centre-bourg de toutes les communes métropolitaines. Une concertation avec les préfets puis une étude réalisée par le cabinet LCC, et une liste de 88 communes a été établie dont la
couverture du centre-bourg serait encore inexistante à l’issue du programme « zones blanches ». Cette liste a été communiquée aux opérateurs signataires de la convention nationale afin que leur situation fasse l’objet d’un examen au cas par cas.

Les solutions techniques pour assurer la couverture en 2G des Zones Blanches

Deux solutions techniques ont été retenues pour assurer une couverture de ces zones blanches en 2G :

  • la mutualisation des pylônes (partage passif)  : chaque opérateur installe ses équipements sur un même pylône
  • l’itinérance locale (partage actif)  : un seul opérateur équipe le site avec ses antennes et accueille sur son réseau les clients des autres opérateurs. Contact  ou F-contact  est le nom de ce réseau partagé entre les trois opérateurs mobile Orange SFR et Bouygues Telecom. C’est aussi ce nom qui s’affichera sur votre téléphone si vous êtes en itinérance locale sur l’une de ces zones blanches. Le réseau F-Contact ne permet que l’accès aux services voix et SMS (pas de données).

Environ 2/3 des sites sont en partage actif (itinérance) et 1/3 en partage passif.

L’évolution des Zones Blanches en 3G

Il apparaît nécessaire de faire évoluer les communes en zones banches vers les technologies 3G. Dans ce cadre, les quatre opérateurs mobiles métropolitains ont signé le 23 juillet 2010 un accord de partage d’installations de réseau mobile 3G. Cet accord a étendu à Free Mobile le dispositif qui avait été conclu le 11 février 2010 entre les trois opérateurs Orange France, SFR et Bouygues Télécom.

La solution technique pour assurer la couverture est   :

  • du partage de l’accès radioélectrique « Ran Sharing » : utilisation commune par les opérateurs d’équipements actifs et de leurs fréquences assignées
  • la réutilisation des fréquences basses à 900 MHz de la 2G pour la 3G

Ce programme “Ran Sharing” est placé sous la tutelle de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes ( ARCEP) et doit permettre d’assurer une couverture 3G nationale comparable à celle de la 2G d’ici la fin 2013.

Free Mobile, qui a débuté la commercialisation de son réseau mobile récemment, s’insérera dans ce dispositif Ran Sharing, avec un calendrier décalé qui n’est à ce jour pas très clairement identifié.

 

Téléphoner en Zone Blanche

L’accès au réseau F-Contact ne concerne que les 3 opérateurs mobile historiques Orange, SFR et Bougues Telecom. Les MVNO qui reposent sur ces réseaux y ont aussi accès (La poste Mobile, Prixtel, Budget, Zero Forfait, …).

Qu’en est-il concernant les deux opérateurs Free et Virgin Mobile ?

  • Free en tant que nouvel opérateur déploie sur plusieurs années son propre réseau d’antennes, cependant il a signé un contrat d’itinérance avec Orange, lui permettant d’utiliser de manière transparente les antennes Orange lorsqu’une antenne Free n’est pas disponible.
  • Virgin Mobile est depuis 2012 « Full MVNO ». Il utilise soit les antennes soit SFR, soit les antennes Orange suivant les forfaits commercialisés.

Ni Free, ni Virgin Mobile ne font partie du réseau F-CONTACT. Ils n’auront donc pas accès à l’itinérance F-CONTACT (en 2G) dans une zone blanche qui a été équipée en utilisant cette solution.

Cependant pour Free, si la zone blanche est couverte par une antenne Orange, il n’y aura pas de problème, par contre si c’est un autre opérateur qui a équipé  la zone blanche, le mobile Free ne pourra pas utiliser le réseau F-Contact si c’est SFR ou Bouygues qui ont posé l’antenne.

La même chose se passera avec Virgin Mobile, qui suivant les forfaits commercialisés, pourra utiliser en zone blanche soit Orange, soit SFR, mais ne pourra pas utiliser le réseau F-Contact.

Ni Free, ni Virgin Mobile ne font partie pour l’instant du programme “Ran Sharing”. Ils n’auront donc pas accès au réseau (en 3G) dans une zone blanche qui a été équipée en 3G en utilisant cette solution.

 

Comment savoir si la commune est en zone blanche

En utilisant notre explorateur d’antennes, vous pourrez savoir si une antenne fait partie du programme “Zones Blanches”.

Cliquez ici pour aller sur l’explorateur d’antennes

Commune en zone blanche uniquement en 2G

Lorsque vous cliquez sur un support sur la carte, un texte vous indique si cette commune fait partie du programme zones blanches. Si cette commune est uniquement en 2G, alors l’itinérance via le réseau F-Contact devrait possible (hors Free et Virgin).

 Commune en Zone Blanche 2G et 3G

Lorsque vous cliquez sur un support sur la carte, un texte vous indique si cette commune fait partie du programme zones blanches. Si cette commune est uniquement en 2G, et en 3G  alors l’itinérance via le réseau F-Contact devrait possible , ainsi que l’accès en 3G directement sur l’un des opérateurs. Ni Free, ni Virgin ne devrait avoir accès au 3G par le “Ran Sharing”.

 

 

À lire aussi :

35 commentaires

  1. Xtot dit :

    Très bon article, très clair.

    Mais petite coquille d’orthographe : “…peux-t-on…” à remplacer par “…peut-on…”, tout simplement. 🙂

  2. Jerome dit :

    Bonne explication mais il faudrait également noter que les zones blanches SFR par exemple qui passent en 3G comme a coté de chez moi, et qui diffuse les 3 reseaux (SFR, Orange Bouygue) ne permettent toujour pas au abonnés freemobile de se connecter dessus, pourtant il y a bien un reseau “orange” qui est diffuser, mais comme c’est un pylone gerer par SFR ca passe pas. C’est une antenne 3G partager (ran sharing).

  3. Dan dit :

    Bonjour. Bravo pour vos explications lumineuses, néanmoins sur Salviac (46340) sur le Pylône Autostable “Les Devezes Grandes” non indiqué en zone blanche, l’opérateur Bouygues Telecom ne diffuse pas en 3G mais uniquement en Edge. Si vous avez une explication qui m’aurait échappé, merci d’avance pour votre réponse. Cordialement.

    • JM dit :

      A priori cette commune ne fait pas partie de la liste officielle des communes en zone blanche définie par le régulateur (ARCEP).
      Le Pylône “Les Devezes Grandes” comprend les autorisation à émettre suivantes :
      BOUYGUES TELECOM: GSM 900 (2G)
      BOUYGUES TELECOM : UMTS 900 (3G)
      ORANGE: UMTS 900 (3G)
      SFR : UMTS 900 (3G)

      Les données que nous affichons proviennent de l’ANFR (Agence nationale des fréquences) à laquelle les opérateurs doivent demander des autorisations pour émettre.En général quand l’autorisation est donné, l’opérateur termine son installation assez rapidement.

      Pour Bouygues Telecom, d’après les données, l’antenne sert au 2G et 3G et sur les mêmes fréquences. Il est possible que l’opérateur ait demandé un droit à émettre envisageant de réutiliser une partie des fréquences 2G, pour faire de la 3G, mais que cela ne soit pas encore en service. Les dernières dates de modification sur les droits à émettre de Bouygues Telecom sur ce pylone datent de juillet 2011.

  4. benoit dit :

    Bonjour,
    Bravo pour votre site. Les informations sont très claires et la compréhension des rouages de la téléphonie mobile en est donc facilitée.
    Je représente une association locale de consommateurs qui milite pour l’éradication d’une zone blanche en téléphonie mobile dans le Gers. Nous sommes dans la liste des 88 communes du territoire français recensées par le DATAR en 2011 ne faisant pas partie du plan de 2003 et 2008.
    Le gouvernement annonce que ce dossier évoluerait en 2013, avez vous des connaissances plus précises sur le sujet ? Merci pour votre réponse. Bien cordialement
    Benoit Frayssine

    • JM dit :

      Bonjour, pas d’info sur ce sujet. Pour le gouvernement ce sont des décisions politiques, …., mais ce n’est pas lui qui fait la mise en oeuvre. Au mieux les informations sont chez le régulateur l’Arcep. Mais il est certain que ces dossiers traînent car les opérateurs ne veulent pas investir dans les endroits pas rentables, et attendent donc que les collectivités locales mettent la main à la poche. Le coût d’installation d’une antenne relais est d’environ 100 000 à 150 000 euros difficile à amortir dans les zones peu denses.

  5. p.boussaguet dit :

    Comment expliquer que sur une commune en zone blanche équipé d’un pylon Bouygues (2G) et en réseau F-contact, je puisse téléphoner sans problèmes avec mon forfait Virgin alors que ma mère ne peut pas avec son forfait Freemobile. Sur mon portable, le nom F-Contact apparait bien et tout fonctionne, sur celui de ma mère je n’ai que le message Appels Urgences Uniquement ??!!
    Pourtant Virgin utilise le réseau Orange et ne devrait donc pas fonctionner avec cette antenne Bouygues non ?!

    • JM dit :

      Le statut de Virgin est un peu difficile à suivre. Depuis ses débuts Virgin était MVNO (standard) de la même manière que d’autres MVNO comme La poste Mobile, prixtel, ….a ce titre il bénéficiait des services de l’opérateur qui l’hébergeait dont l’accès à l’itinérance F-Contact.
      Depuis début 2012 Virgin est devenu “Full MVNO” donc il utilise les antennes de l’opérateur (actuellement il a signé 2 accords l’un avec SFR et l’autre avec Orange, …), mais à constitué son propre coeur de réseau. Cela ne lui donne donc pas droit au réseau F-Contact, sauf s’il négocie des accords spécifiques avec le GIE qui gère F-Contact.

      Une hypothèse est donc que votre forfait ait été souscrit avant que Virgin ne lance ses offres basés sur “Full MVNO” et donc ce forfait continue à bénéficier du F-Contact contrairement aux nouveaux forfaits qui n’en bénéficent pas (point qui a été confirmé par le service client de virgin).

  6. Hugues FREI dit :

    Bonjour,
    Sur Le Reposoir (74) l’antenne qui émet en 2G et 3G est celle de SFR sur le Pylone autostable de Nancy-sur-cluses (Romme – le pare) or j’ai pu constater sur place avec des iPhone Orange qu’il n’y a pas du tout de réseau 2G ou 3G détecté et que les téléphones affichent “réseau indisponible”.
    C’est la même chose à partir d’un téléphone Nokia Orange à mobicarte.
    D’où vient le problème d’après vous ?
    SFR ne diffuserait-il pas sur cette antenne le réseau d’itinérance locale F-Contact ou Contact ? malgré ses engagements et les conventions signées ?
    Ou si SFR diffuse bien F-Contact ou Contact, le problème est-il lié aux téléphones qui ne reconnaitraient pas ce réseau d’itinérance locale ? et de plus le signal ne devrait pas être trop faible puisque les mobiles SFR reconnaissent très bien le signal 3G mais seulement les mobiles SFR ce qui est très gênant pour une petite station de montagne accueillant quand même des touristes et des vacanciers.
    Merci d’avance pour vos éclaircissements.

    • JM dit :

      D’après nos informations (cf la carte ici
      http://www.lebonforfait.fr/antennes-mobiles.html#zoom=13&latlng=460295582-65297139 )
      l’antenne la plus proche du Reposoir est celle effectivement de : “74300 – Nancy-sur-cluses
      Romme – le pare”.

      Cette zone ne fait pas partie des communes qui sont intégrées dans le programme “zones Blanches” donc l’antenne SFR du Pare ne dispose pas du réseau F-CONTACT qui permet à Orange/SFR et Bouygues d’utiliser leurs antennes entre eux.

      Les antennes Orange les plus proches sont à Cluses ou à Magland, ou encore le Grand Bornand. En terme de distance, ces antennes sont théoriquement suffisamment proches pour être captées du Reposir (une dizaine de kilomètres), mais le relief doit gêner la réception dans la station. Il est par contre fort probable que sur les hauteurs, on puisse les capter.

      • Hugues FREI dit :

        Il y a bien un seul pylone d’antenne que l’on peut capter depuis la commune Le Reposoir et c’est bien le pylone autostable de Nancy-sur-cluses (Romme – le pare) sur lequel la seule antenne est celle de SFR qui émet en 2G et 3G.

        On est donc bien exactement dans le cas prévu pour les zones blanches et votre remarque sur le fait que les autres antennes Orange de Cluses, Magland ou Le Grand Bornand “ne passent pas” pour désservir le village Le Reposoir ne fait que le confirmer.

        Il semble donc bien que l’anomalie est que la commune Le Reposoir n’ait pas encore été intégrée dans le programme “Zones Blanches” avec l’obligation pour SFR d’ouvrir sur son antenne de Nancy-sur-cluses le service réseau d’itinérance locale Contact ou F-Contact comme prévu depuis très longtemps dans un tel cas de figure par la convention nationale entre les 3 opérateurs mobiles nationaux.

        Puisque de facto la commune Le Reposoir se trouve effectivement dans le cas prévu par ce programme “Zones Blanches” : Quelle démarche faut-il entreprendre à votre avis pour que la commune Le Reposoir soit désormais intégrée au plus vite dans le programme “Zones Blanches” prévu à cet effet ?

        • JM dit :

          “On est donc bien exactement dans le cas prévu pour les zones blanches ”

          Non, le programme “zone blanche” a été mis en place pour les communes qui n’était couverte par AUCUN opérateur. Dans la convention signé avec l’état les opérateurs se sont engagés à couvrir ces communes (les 3 opérateurs ses sont répartis le travail et on les a autorisé à partager le service : réseau F-Contact).

          Ce n’est à priori pas le cas de la commune Le Reposoir, puisqu’un opérateur (SFR) la couvre. C’est ce qu’on appelle une “zone grise”. Une zone grise est une zone couverte par 1 ou 2 opérateurs (or Free). Les zones grises représentent 1,23% de la population et 11,7% de la surface du territoire métropolitain.

          Les opérateurs décident des zones où il déploient dans la mesure où il tiennent leurs engagement de couverture lié à leur accord de licence. Ainsi pour la Haute Savoie Orange à une couverture de 99,67% de la population en 2G et 98,14% e, 3G, et est donc conforme à ses engagements.

          Vous retrouverez des éléments sur les zones grises dans le document suivant : http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/rapport-bilan-couverture-QoS-2g-3g-nov2012.pdf

          Vous retrouverez les éléments de couverture 2G/3G de la Haute Savoie dans le document suivant : http://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/dossiers/mobile/couv-2g-3g-2012/74.pdf

          Savoir si les opérateurs Orange/Bouygues et Free amélioreront leur couverture pour Le Reposoir dans le futur est difficile sans connaître leur plan de déploiement. Mais il faut savoir que les opérateurs se concentrent en priorité sur les zones rentables…

          La remontée et demande d’informations et “pression” se fait par le circuit des élus : courrier aux opérateurs, au régulateur, au ministre, au conseil général ….

          En attendant il faut conseiller aux touristes d’être équipé d’au moins d’un forfait sur réseau SFR (ou l’un des MVNO) par famille.
          L’un des forfaits qui feraient l’affaire est par exemple le forfait Modulo de Prixtel (qui fonctionne sur réseau SFR), qui est sans engagement, et qui possède une modularité pour s’adapter à plein de configuration d’utilisation différente (2€ pour 1H+60SMS, jusqu’à 19,90€ pour appels/SMS/MMS illimités et 3Go de data). Sur ce sujet vous pouvez par exemple lire cet article http://blog.lebonforfait.fr/forfait-prixtel-modulo-encore-une-baisse-de-prix-3494.html

          Ainsi avec un forfait SFR, les gens peuvent programmer des renvois d’appels de leur forfait actuel vers le forfait SFR le temps de leur séjour.

          • Hugues FREI dit :

            Excusez-moi mais je ne suis pas d’accord avec votre raisonnement.

            En effet, au départ, toute commune a forcément commencé par être en “zone blanche” avant que le 1er opérateur national ne décide de mettre en place la première antenne.

            Et donc selon la convention, ce premier opérateur, quand il a installé la 1ère antenne aurait dû prévoir de mettre en place en plus de son accès propre (Orange, Bouygues ou SFR) l’accès d’itinérance locale F-Contact ou Contact comme convenu dans la convention d’équipement des zones blanches.

            C’est alors seulement qu’on passe de “zone blanche” à “zone grise” où on a effectivement une seule antenne d’un seul des 3 opérateurs nationaux mais où il a été convenu qu’il y devrait y avoir un service réseau d’itinérance locale F-Contact ou Contact pour que les mobiles des 2 autres opérateurs nationaux puissent disposer au moins du service de base de téléphonie mobile. Et c’est ce qui n’a pas été fait sur l’antenne SFR de Nancy-sur-cluses qui dessert Le Reposoir. D’où l’anomalie constatée sur place.

            Donc, “oui” la commune Le Reposoir devrait être en “vraie zone grise” mais avec le service réseau d’itinérance locale F-Contact ou Contact “et pas sans” comme j’ai l’impression que vous le trouvez normal en proposant même d’autres solutions que celles ayant fait l’objet de la convention et qui sont de plus inefficaces pour des arrivants occasionnels qui se trouvent piégés avec leur mobile Orange ou Bouygues qui ne passe pas. C’est assez lamentable, non ?

            Personnellement je pense qu’il faudrait quand même que les 3 opérateurs nationaux prennent un peu de hauteur et respectent réellement les engagements qu’ils a pris envers la collectivité nationale pour assurer la desserte des abonnés partout en France par les 3 opérateurs nationaux comme prévu dans la convention c’est à dire “avec le service d’itinérance Contact” partout où leur réseau ne passe pas et que c’est possible via un autre opérateur national.

            Pourquoi ne pas mettre en service sur cette antenne SFR le service F-Contact ou Contact comme cela a déjà été convenu ? puisque cela fait du tort à la commune Le Reposoir comme à toutes les autres qui seraient dans la même situation anormale de “zone gris-blanche”.

            Est-ce si difficile et coûteux que ça de mettre en place ce service d’itinérance locale F-Contact ou Contact sur une antenne déjà installée ?

  7. JM dit :

    Bonjour,

    Le programme “Zone Blanche ” est un plan d’extension de la couverture du territoire par les réseaux de téléphonie mobile,qui a été initié par la signature, le 15 juillet 2003, d’une convention nationale entre l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), l’Assemblée des départements de France (ADF) et l’Association des maires de France (AMF), les trois opérateurs mobiles Orange, SFR et Bouygues Télécom et le Gouvernement. Il vise à apporter la couverture mobile dans les centres-bourgs de 3 073 communes de France, principalement situées en zone rurale, couvertes par aucun opérateur de téléphonie mobile. En 2008, un nouveau recensement a permis d’identifier 364 nouvelles communes additionnelles à prendre en compte dans le programme complémentaire.

    A ce jour (10 ans plus tard) ce programme n’est pas encore complètement terminé, ce qui veut dire que des communes n’ont pas de pas de couverture de téléphonie mobile. De plus bien qu’il y ait eu 2 recensements l’un en 2003, et un complément en 2008 il semble que certaines communes ont encore été oubliées..parfois parce les élus locaux n’avaient pas remonté suffisamment l’information.

    Il faut bien comprendre que “Zone Blanche” représente le nom du programme et de la convention signée et non pas une définition abstraite de ce que pourrait être une “zone blanche”. Seule les communes identifiées dans les 2 recensements sont considérées comme en Zone Blanche.

    Concernant l’antenne de “Le Pare”, elle a reçu les autorisations d”émission en 2G pour SFR le 14 avril 2003. Donc dans le premier recensement de 2003 “Le Reposoir” n’avait pas de raison d’être inclus dans la liste des communes en zone blanche car elle était desservie par l’antenne de SFR de “Le Pare”.

    La solution est d’essayer via les élus locaux (maire, député, conseil régional) de motiver un deuxième opérateur (Orange) pour venir installer ses antennes, de faire un “lobby” après du ministre ou de l’ARCEP pour que des communes desservies par un seul opérateur puisse bénéficier d’une itinérance F-Contact. Une autre alternative est de voir la possibilité que la commune mette e place un amplificateur d’antennes afin de capter les antennes Orange voisine? Cependant si techniquement cela est faisable sans problème, administrativement ça doit être le casse-tête dont je ne suis pas sûr qu’il aboutisse.

  8. Hugues FREI dit :

    Un grand merci pour vos explications très claires sur la réalité de la situation actuelle et sur l’origine du défaut constaté sur Le Reposoir (74) et subi par toutes les communes desservies par un seul opérateur qui n’ouvre aucun service d’itinérance locale F-Contact ou Contact parce qu’il n’y est tout simplement pas obligé par la réglementation et les conventions actuelles et cela malgré l’évidence que cela n’est pas un bon comportement puisque cela nuit aux communes et aux citoyens et aussi aux clients mobiles des autres opérateurs et n’est pas non plus en cohérence avec les principes minimaux adoptés par la convention de couverture des zones blanches. Mais la réalité est hélas bien celle-là et je vous remercie de l’avoir bien décrite.

    Néanmoins, cette réalité conduit donc toutes les communes desservies par un seul opérateur sans itinérance locale à être finalement beaucoup moins bien desservies aujourd’hui même en 2G que les communes ayant été recensées officiellement comme étant à prendre en compte dans le programme de couverture des “zones blanches” recensées.

    Les communes déjà recensées officiellement comme desservies par aucun opérateur mobile et qui ont été intégrées dans le programme de résorption des “zones blanches” ont déjà été ou vont rapidement être équipées avec au moins une antenne au moins en 2G/3G et le service d’itinérance F-Contact conformément aux engagements déjà pris.

    Le problème qui n’est pas du tout “abstrait” mais est à mon sens bien “réel et très concret” est que rien n’est apparemment prévu aujourd’hui au niveau de la règlementation en vigueur ni pour les communes encore desservies par aucun opérateur mobile mais pas encore recensées (je dirais “les communes oubliées”) ni pour toutes les communes desservies par un seul opérateur mais sans aucun service d’itinérance locale comme celui prévu et instauré dans le programme de couverture des zones blanches avec F-Contact ou Contact.

    Je pense que le problème constaté sur Le Reposoir (74) est donc plus général et que le plus efficace sera de faire remonter le constat de cette anomalie à l’ARCEP et au Ministre en vue de leur demander de compléter le plus rapidement possible la règlementation actuelle pour instaurer une obligation de prise en compte dans le programme de couverture des zones blanches de toute nouvelle commune desservie par aucun opérateur ne figurant pas encore dans les communes recensées et de toute commune desservie par un seul opérateur mais sans aucun service d’itinérance locale F-Contact ou Contact de façon a ce que le service de téléphonie mobile minimal défini dans le programme de couverture des zones blanches devienne en réalité le service minimum de base de téléphonie mobile obligatoire à fournir au minimum sur tout le territoire national dans des délais courts à négocier avec tous les opérateurs nationaux.

    Autrement il est vrai que de simples amplificateurs d’antenne pourraient et devraient permettre d’étendre sans doute à moindre coût le signal des antennes déjà en place dans les zones suffisamment proches mais où le signal direct est gêné par des obstacles naturels ou autres. Cela permettrait d’éliminer pas seulement “les zones blanches” mais aussi “les zones d’ombre” et de fournir une réception de meilleure qualité sur toute l’étendue des communes de France. Là aussi un complément à la règlementation pour la résorption des “zones d’ombre” serait le bienvenu d’autant plus que cela permettrait aussi de réduire la puissance d’émission nécessaire au niveau de chaque téléphone mobile dont on connaît la nocivité pour le cerveau dès que le signal d’émission est trop fort.

    Seriez-vous d’accord pour participer à cette remontée d’anomalie et à ces propositions en direction de l’ARCEP et du ministre ?

  9. DE RUDDER dit :

    Depuis le 29 mars je ne peux, ni émettre ni recevoir d’appels, ni consulter ma messagerie. Les sms passent (envois et réceptions). Je viens d’acheter un mobile chez FREE, j’ai d’abord cru que cela venait du mobile, j’ai contacter 3 fois la plateforme qui donne à chaque fois un motif différent, et SURPRISE, aujourd’hui on me dit que je suis située dans une zone BLANCHE que ORANGE à dû supprimer son antenne relaie ect … je ne comprends plus rien !! pourquoi les textos eux passent ? pourquoi j’avais du réseau jusqu’à jeudi et vendredi plus rien ???
    Pourquoi FREE si tel est le cas laissent ces abonnés dans cette situation.
    La personne de la plateforme m’a clairement conseillé de changer d’opérateur… (LE POMPON) ou d’attendre une antenne mais DU GRAND N’IMPORTE QUOI !! je ne sais même pas si l’explication est vraie !!!

    Quelqu’un pourrait-il me venir en aide ou me donner une explication plausible ?
    MERCI d’avance.

    • JM dit :

      Beaucoup de question, mais sans informations complémentaires difficile d’y répondre :
      – Quand vous dites ni émettre/ni recevoir d’appels est-ce uniquement sur un lieu particulier, ou alors est-ce le cas si vous vous déplacez assez loin de ce lieu (par exemple dans une autre ville).
      – Avez-vous tester avec un autre mobile, et le comportement est-il le même ?
      En utilisant notre explorateur d’antennes (cf ci-dessus) quel est l’antenne la plus proche du lieu ou ça ne fonctionne pas.(habitez vous la ville ou la campagne)
      – D’autres utilisateurs de réseau Orange/Free ont-il les même problème ?

      votre souci peut être lié à une “panne” (ou à un arrêt pour travaux de l’antennes relais). Lorsqu’on est en ville cela est transparent car la plupart du temps une autre antenne relais assez proche permet d’assurer le fonctionnement. Lorsqu’on est en campagne c’est plus problématique.

      Si c’est le cas d’une panne l’opérateur (Free ou Orange suivant la localisation) celui-ci doit être au courant, puisqu’il effectue une “supervision” du réseau.

      Les services d’assistance utilisateur des opérateurs sont rarement au courant des problèmes techniques du réseau. En général ils savent répondre sur les soucis administratifs, facturation, utilisation,…..mais n’ont pas les informations pour les autres problèmes. Dans ce cas là ils ouvrent normalement un ticket d’incident qui sera regardé plus tard par d’autres équipes techniques. Si l’anomalie est lié effectivement au réseau, dans bon nombre de cas le service redeviendra normal dès que la panne sera réparée.

      Au final chez Free dans votre espace abonné, il y a en haut de la page sur la droite, un lien “information réseau”. Vous pouvez le consulter pour voir si quelques chose est inscrit.

  10. Raphael dit :

    Bonjour,

    je suis en zone blanche , on est environ 200 habitant au total sur la commune est environ, je voudrais savoir a qui faut il s’adresser pour faire une demande d’installation d’antenne relai?

    Merci de votre aide

    • JM dit :

      Le programme « Zone Blanche » est un plan d’extension de la couverture du territoire par les réseaux de téléphonie mobile,qui a été initié par la signature, le 15 juillet 2003, d’une convention nationale entre l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), l’Assemblée des départements de France (ADF) et l’Association des maires de France (AMF), les trois opérateurs mobiles Orange, SFR et Bouygues Télécom et le Gouvernement. Il vise à apporter la couverture mobile dans les centres-bourgs de 3 073 communes de France, principalement situées en zone rurale, couvertes par aucun opérateur de téléphonie mobile. En 2008, un nouveau recensement a permis d’identifier 364 nouvelles communes additionnelles à prendre en compte dans le programme complémentaire.

      A ce jour (10 ans plus tard) ce programme n’est pas encore complètement terminé, ce qui veut dire que des communes n’ont pas de pas de couverture de téléphonie mobile. De plus bien qu’il y ait eu 2 recensements l’un en 2003, et un complément en 2008 il semble que certaines communes ont encore été oubliées..parfois parce les élus locaux n’avaient pas remonté suffisamment l’information.

      Dans votre cas il faut donc savoir si votre commune a été oubliée ou si elle est prévue mais pas encore déployée.

      La solution est de faire du lobbing via les élus locaux (maire, député, conseil régional) . On peut aussi voir auprès de l’ARCEP s’il n’y aurait pas un nouvelle liste des communes est en cours d’établissement pour des communes encore publiées après le deuxième recensement.

  11. GERMAIN dit :

    Bonjour,
    L’antenne à Lanuéjols 30750 “Montjardin-proche réservoir” en zone blanche et gérée par SFR ,indique sur votre site une réseau 3G. Hors en réalité ce n’est pas le cas. Nous avons parfois du GPRS mais actuellement rien du tout en terme de data.
    Comment l’expliquez-vous?
    Par avance merci.
    Cordialement.

    • JM dit :

      Les informations que l’on affiche sont celles fournies par l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) auprès de qui les opérateurs font les demandes d’autorisations à émettre.
      Après une demande d’autorisation, l’opérateur a 18 mois pour installer ses équipements.
      Sur ce pylone il y a 2 opérateurs déclarés :
      Bouygues avec uniquement du 3G en 900Mhz (autorisation le 23-11-2012)
      SFR avec du 2G (GPRS, EDGE) en 900Mhz et du 3G en 900Mhz (autorisation en mai 2012)
      (cf : http://www.cartoradio.fr/cartoradio/web/#lonlat/3.383542/44.130803/3285 )

      Plusieurs raisons possibles :
      L’opérateur a fait les déclarations mais n’a pas encore commencé à émettre (pour Bouygues on est encore dans le temps des 18 mois, pour SFR c’est dépassé)

      L’opérateur utilise la même bande de fréquence en 900Mhz pour la 2G et la 3G et il n’a pas encore réalloué une partie de ces fréquences 2G en 3G (re-farming du 900Mhz)

      Certains téléphones un peu anciens ne savent pas faire du 3G sur la nade de fréauence de 900Mhz, mais uniquement sur le 2100Mhz. C’est le cas par exemple des iPhone 3G

      Ce qui est certain c’est que les zones blanches sont souvent délaissées par les opérateurs faute de rentabilité, d’où le programme zone banche pour les inciter à équiper ces zones en 3G, puis 3G, et un jour 4G.

      • GERMAIN dit :

        Bonjour et merci beaucoup pour votre réponse très claire.
        Est-il possible de trouver la liste des communes éligibles au programme zone blanche 3G en ran sharing.
        Nous sommes un groupement de trois entreprise qui possédons 2 flottes de mobiles avec au total 25 lignes chez Orange. Doit-on faire pression sur notre opérateur Orange, sachant que c’est SFR qui gère ce pylone?
        Par avance merci.
        Cordialement.

        • JM dit :

          Sur le site de autorité de régulation arcep.fr
          Pression sur les opérateurs…..difficile de se faire entendre…..le faire savoir aussi via les circuits politiques députés, etc…..au final ça remonte aux oreilles de l’autorité qui essaie de pousser des plans de couvertures aux opérateurs.
          Pour la 4G on a le plan le déploiement prioritaires pour lequel les opérateurs ont un engagement de déploiement.
          Mais bon une zone peut être considérée comme couverte (appel vocal en statique à l’extérieur OK) alors que l’utilisation n’est pas possible en data

  12. ocweb dit :

    Merci pour toutes ces précisions. Même Cartoradio ne permet pas de savoir avec précision si un relai est situé en zone blanche ou pas, au moins avec vous on a l’indication, et donc on sait avant un départ en congé dans un coin reculé, si une antenne d’un autre réseau sera utilisable en F-Contact. Super boulot !

  13. FABBAD dit :

    Bonjour,
    Votre site est intéressant mais je ne suis pas sûr de tout comprendre. Pourriez-vous me conseiller selon les informations suivantes :
    J’habite depuis peu une commune (Fournaudin 86320) qui n’a pas de couverture réseau mobile.
    Il y a un relai Bouygues à quelques KM du village et la limite de couverture est à 200 mètres de chez moi…
    Je n’arrive pas à savoir s’il est possible de disposer du service réseau d’itinérance locale F contact
    Comment obtenir cette information ?
    Comment savoir s’il y a un programme en cours pour palier cette lacune ?
    Quelles démarches peut entreprendre un particulier pour faire avancer le dossier ?

    Je vous remercie d’avance pour l’aide que vous pourrez m’apporter

    • JM dit :

      Bonjour,
      la commune de Fournaudin (89320) semble effectivement dans la liste de commune en zone blanche.
      Le relais le plus proche semble être BOEURS-EN-OTHE qui à priori ne comprend que du GSM 900 de chez Bouygues (uniquement 2G). Cependant il me semble que cette commune ne faisait pas partie du programme zone blanche, donc à priori pas de F-Contact.
      A moins que les opérateurs aient considérés que cette antenne de BOEURS soit suffisante pour couvrir Fournaudin qui lui faisait partie du programme zone blanche…dans ce cas il est possible qu’il y ait effectivement du F-Contact sur cette antenne de Boeurs.
      Il faudrait interroger des personnes locales pour savoir quels opérateurs ils ont et donc déterminer s’il y a une itinérance, car entre la théorie et le terrain il peut y avoir des écarts significatifs.

      Concernant la carte des antennes nous avons quelques manques liés à un changement de format de l’ANFR que nous corrigeront prochainement. Vous pouvez consulter le site cartoradio.fr qui vous donnera les infos à jour, il s’est bien amélioré en ergonomie.

      Pour mieux recevoir chez vous vous pouvez éventuellement mettre en place une femtocell ,mais cela suppose d’avoir une connexion réseau ADSL.
      Sinon il existe des amplificateurs GSM, qui même s’ils sont interdits en France, sont quand même tolérés en campagne en l’absence de couverture suffisante. Ils s’installent par exemple sur un toit comme une antenne TV, réceptionnent le signal GSM, l’amplifient et le réemettent localement à une habitation.

      Les éventuelles démarches sont à faire vis à vis des élus locaux : maire, député, conseiller général. Ils sont normalement là pour vous représenter et vous répondre sur ces questions.
      Vous pouvez aussi consulter cette page
      http://www.cg89.fr/Territoire-et-Economie/Amenagement-numerique/Telephonie-mobile-dans-l-Yonne

      Vous pouvez aussi contacter l’ARCEP (Autorité de régulation) (www.arcep.fr) pour en savoir plus ou porter vos réclamations.

  14. REMY dit :

    Bonjour mon village de 1500 habitant est couvert par sfr et orange mais pas par bouygues (BRASSAC 81260).
    Quelle est la marche à suivre pour demander une couverture mobile de cet opérateur svp?
    Merci.

    • REMY dit :

      je précise que tout autour il y a des collines qui sont couvertes par bouygues mais pas le plus gros village à 15 bornes à la ronde!?

      • JM dit :

        A mon humble avis peu de chance que la commune soit couverte à court terme par Bouygues Telecom.
        De plus dans la mesure ou déjà deux opérateurs sont déjà présents, il n’y a pas d’urgence. Le régumateur et les politiques ont déjà beacoup de mal à faire que toutes les communes de France soit couverte par un des opérateurs.

        Pour la 4G votre commune est classée dans la Zone de Déploiement prioritaire. Le régulateur appelle ainsi une liste de commune pour lesquels il demande explicitement un engagement des opérateurs. Chacun des opérateurs (sauf Free pour l’instant) a sur la zone de déploiement prioritaire un objectif de couverture de 97,7% à horizon 2027. Donc dans ce cadre probablement que Bouygues aura une offre sur votre commune en direct ou en mutualisation avec SFR. Mais d’ici 2017 on est pas à l’abris de restructuration dans le milieu des opérateurs telecom.

        Sinon vous pouvez toujours remonter votre demande aux élus locaux, départementaux, et régionaux, ainsi qu’au régulateur ARCEP, et à l’opérateur Bouygues Telecom…

        En final la seule question que se pose un opérateur est de savoir si la zone à couvrir va être rentable ou non. Si c’est non il ne le fera pas.

  15. Morgan dit :

    Bonjour,

    Merci pour toutes ces infos, cependant j’ai l’impression que ce décompte des communes n’est pas complet.
    A Saint Chartier par exemple, dans l’Indre, le réseau téléphonique ne passe pas. Impossible de recevoir un appel, sms, quasiment quel que soit l’opérateur. De temps en temps sfr réussit à recevoir un sms, mais c’est très rare.
    En revanche, l’adsl est présent via la téléphonie fixe bien sûr. Savez-vous comment je pourrais faire en sorte de relayer le réseau téléphonique accessible plus loin pour couvrir cette zone?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *