Lancé le 10 janvier 2012, Free Mobile a révolutionné le marché du mobile en seulement douze mois. Xavier Niel avait promis de diviser la facture des français par 2.  Un an plus tard est-ce le cas ? . Retrouvez  les prix des forfaits d’il y a un an grâce à notre comparateur basé sur les offres disponibles le 10 janvier 2012.

Le 10 janvier 2012 : lancement de Free Mobile

Après plusieurs mois de “buzz”, c’est lors d’un grand show dans les locaux d’Iliad, que Xavier Niel a annoncé officiellement les offres de Free Mobile:

  • 1 forfait “tout illimité” (Appels/SMS/MMS ilimmités + fair use de 3Go de data + 40 destinations internationales)  pour 19,99€ / mois
  • 1 forfait 2 euros comprenant 1H d’appels et 60 SMS. Ce forfait a depuis évolué le 6 décembre 2012 et le 8 janvier 2013 pour proposer maintenant 2H d’appels, les SMS Illimités ainsi que 40 destinations internationales dont les mobiles vers les DOM (hors mayotte)

Lors du lancement des offres Free Mobile, Xavier Niel  avait utilisé le comparateur de notre site lebonforfait.fr pour positionner ses offres par rapport à la concurrence.

Annonce1

Pour les nostalgiques, ou pour ceux qui voudraient étudier comment le marché a évolué depuis cette date, nous avons sauvegardé la base des forfaits du 10 janvier 2012. Vous pouvez ainsi accéder ce comparateur “historique” avec le lien suivant : comparateur de forfaits mobile au 10 janvier 2012

En particulier, vous pouvez retrouver les résultats présentés sur la photo ci-dessus en sélectionnant avec les curseurs : Appels illimités, SMS Illimités, et 2Go de data Internet. ( cliquez ici )

Un an plus tard : la facture des français a-t-elle été divisée par 2 ?

A l’aide du comparateur de forfait du 10/01/2012, et en utilisant notre comparateur de forfait actuel vous pourrez vous faire une idée de l’évolution des prix depuis 1 an. En première approche il est clair que les prix ont largement baissé, pourtant cette baisse n’a pas été la même chez tous les opérateurs.

Nous avons donc étudié comment ont évolué les offres chez les opérateurs (et quelques MVNO) depuis 1 an, sur l’un des profils de forfait les plus recherchés : Sans engagement + 2H d’appels + SMS illimités.

Le tableau ci-dessous reprend les meilleures offres disponibles il y a un an, et celles disponibles aujourd’hui sur ce profil d’utilisation. Pour chacun des opérateurs on a calculé la baisse de prix, ainsi que le gain annuel en euros dans le cas où l’on est resté chez cet opérateur. (Remarque : une baisse de 50% correspond à un prix divisé par 2, de 76+5% à un prix divisé par 4)

evol1an

Conclusion : 

Quelque soit son opérateur en janvier 2012, il n’y a aucun problème pour trouver un opérateur qui en janvier 2013 propose un prix divisé par 2. Le meilleur ratio étant ceux qui sont passés de Orange Origami Zen à 31€/mois vers  Free 2 euros/mois.

Par contre en restant chez son opérateur tout le monde n’a pas eu son prix divisé par 2.

Les seuls qui ont atteint cet objectif sur notre panel sont : Prixtel (prix divisé par 4), SOSH, B&YOU, et RED (avec la mise à jour récente de son forfait 2H).

Les autres MVNO ont baissé leur prix, mais pas suffisamment pour atteindre une division par 2 de leur prix. (Il est vrai qu’en anticipation de l’arrivée de Free certains avaient déjà baissé leur prix peux de temps avant le 10 janvier 2012).

Par contre les opérateurs historiques (dans notre cas Orange et Bouygues, puisque RED a été regroupé avec SFR) ont au final très peu bougé : -4% chez Orange et -19% chez Bouyges Telecom. Il est vrai que les opérateurs historiques doivent maintenir leur circuit de distribution avec leur réseau de boutiques.

Les marques Low Cost des opérateurs (RED, B&YOU, SOSH), vendues exclusivement sur Internet, ont elles atteint l’objectif de division par 2. Aujourd’hui elles concurrencent  directement les MVNO qui peinent à tirer leur  épingle du jeu. Le MVNO Prixtel est probablement celui qui s’en sort le mieux sur cette guerre des prix.

Pour en savoir plus

 

À lire aussi :

7 commentaires

  1. Firekick dit :

    Virgin mobile il a survécu , Nrj mobile avec ça pub “heey les fille mon portable fait pas mail !!! ” et puis voila voila

  2. Dominique dit :

    J’adore beaucoup votre site et vos articles mais là, on touche le fond du fond en matière de mauvaise foi!!!!

    Free a dit qu’il contribuerait à faire baisser le prix de l’abonnement téléphonique par 2 dès son arrivée et c’est au minimum par 2 et même beaucoup plus qu’il l’a fait baissé. Mais, car il y a un mais, les opérateurs avaient sorti leurs nouveaux forfaits de 4 à 6 mois AVANT l’arrivée de Free.

    Sosh est sorti en septembre 2011 si ma mémoire est bonne. B&You vers mai ou juin. Comme ça, d’un coup d’un seul, ces deux là qui trayaient tout leurs clients se sont mis à proposer des forfaits à des tarifs ridiculement bas et sans engagement en lieu et place des 24 mois pieds et poings liés et 4h pour 40€, etc… ?

    Comment pouvez-vous oser dire que Free a annoncé faire baisser le prix des forfaits en comparaison de ceux disponibles à la date de son entrée dans la téléphonie mobile? Mais les autres avaient pris les devants. Votre comparatif est ARCHI FAUX !!! Il faut comparer avec les tarifs d’un an avant la sortie de Free. Je vous rappelle que les tarifs AVANT l’arrivée de Free ne bougeaient quasiment jamais. C’était une lente baise de quelques euros par an voir rien du tout mais avec une option supplémentaire. On peut en avoir un exemple dans votre article avec le forfait Orange Origami Zen qui est passé en un an de 31€ à 30€, une baisse de 1€.

    C’était TOUJOURS comme cela avant l’arrivée de Free.

    Free débarque, 3Go de date, sms mms illimités, téléphonie illimité. Combien ça coutait ça avant? Il fallait compter au moins 100€ soit 5 fois plus cher que ce que proposait Free à sa sortie. Et sans la data, juste les sms et voix illimités, ça coutait combien? Dans les 80€. Aujourd’hui on trouve ça à 10€ en effet, soit 8 fois moins cher.

    Free qui avait fait son teasing depuis deux ans avant sa sortie qu’il allait tout casser la baraque. Les opérateurs n’ont pas attendu le 10 janvier 2012 pour baisser leurs tarifs, ils n’étaient pas fous à ce point là. Mais malgré leur baisse ENORME, Free a réussi le tour de force de proposer ENCORE moins cher.

    Et vous votre comparatif se base sur les tarifs du 10 janvier 2012 qui ont disparus en 1 semaine, puisque tout le monde s’est aligné sur Free en un rien de temps.

    Enfin je veux dire, vous qui d’habitude, du moins c’est ce que je ressens, respirez l’honnêteté, la droiture, vous faites une comparaison mensongére pour au final conclure que non Free n’a pas fait baisser la facture de 50% de partout.

    Cet article est un scandale de mauvaise foi. Vous perdez de la crédibilité et feriez mieux de vite faire un addendum à cet article et de rectifier le tir. Vous me faites penser à tout ceux qui n’aiment pas Free et tentent par tous les moyens de diminuer la portée de ce qu’ils ont apporté aux Français. Pour certains esprits étriqués, Free c’est nul, donc même s’il a réussi à faire baisser des tarifs de 5 à 8 fois comme je le montrais plus haut, y en aura toujours pour dire que non, ce n’est pas vrai, Free n’a pas autant fait bougé les choses qu’on peut le dire. C’est tout juste si certains ne traitent pas Free de suiveur, limite ce sont les autres qui ont fait bouger le marché de la téléphonie.

    Et bien voilà à qui vous me faites penser, à tout ces trolls de bas étage que l’on trouve sur tant de forums.

    Vraiment je vous le dis, relisez-vous, analysez l’article que vous avez osé pondre et reprenez-vous vite.

    P.S; je ne suis pas un fanboy de Free. Je n’ai JAMAIS été abonné à Free de ma vie. Je compte néanmoins prendre un forfait Free à 2€ un de ces 4.

    • JM dit :

      Bonjour,

      Merci de votre réaction, mais je pense que vous avez fait une mauvaise interprétation de nos propos (peut être ne sont-ils pas assez clairement exprimés).

      “Free avait promis de diviser la facture des français par 2”, il y avait 2 axes d’approche :

      1- les forfaits de Free : le résultat est sans contexte le prix a été largement divisé par 2, et notre tableau le montre sans problème d’autant plus sur le forfait choisi (2H + SMS illimité) puisque même à ce jour le prix proposé par Free reste divisé par 2 par rapport aux meilleures offres réactualisés des concurrents (le meilleur concurrent est à 4,90€)

      2- En forçant les opérateurs à s’aligner sur les prix “de référence” de Free

      En effet en décembre 2011, juste avant le lancement de Free Mobile, Xavier Niel indiquait que pratiquement rien n’avait été fait chez les concurents pour baisser leur prix. Vous pouvez regarder cette vidéo par exemple : http://www.youtube.com/watch?v=KjM9tnw3cUM
      Nous avons aussi à disposition nos bases de prix (issues de notre comparateur) sur les mois précédent l’arrivée de Free, et globalement cela confirme le discours de Xavier Niel qui était qu’avant l’arrivée de Free les opérateurs n’avaient que “micro-baissé” leur prix.

      L’objet de l’analyse de cet article était donc de voir comment avait réagi les opérateurs un an après l’arrivée de Free

      En reprenant les coûts des forfaits le 9 janvier 2012 et le 9 janvier 2013 on s’aperçoit que ceux qui sont restés chez les opérateurs historiques n’ont pas eu globalement leur prix divisé par 2. Par contre ceux qui était déjà chez des MVNO, ont eux eu globalement leur prix divisé par 2. Et bien sûr ceux qui sont passés chez Free ont pu avoir leur prix divisé par 15 ( 30€ versus 2€).

      Aujourd’hui on considère qu’il y a environ 8 millions d’utilisateurs qui sont sur des forfaits LOw Cost (Free, SOSH, B&YOU, RED, et aux autres MVNO) ce qui veut dire qu’environ 50 millions sont restés sur des forfaits chez les historiques. Ces consommateurs n’ont a priori vu que des changement assez faible dans le coût de leur forfait compte tenu des éléments de grille tarifaire que nous avons relevé dans nos tableaux.

      L’objectif de Xavier Niel de diviser la facture de tout les français par 2, si il est atteint sans aucun problème pour les 8 millions passés sur du Low Cost, n’est pas atteint pour les 50 millions qui sont sur les offres historiques. Xavier Niel dans d’autres interviews un peu plus tard a lui même admis que cet objectif de faire baisser la facture de TOUT les français n’était pas atteint.

      Concernant notre implication avec Free : nous sommes indépendants, et essayons de rester neutre et objectif par rapport à leurs offres. Vous pouvez consulter les commentaires des divers articles sur les offres Free, pour voir vérifier ces élements.
      De plus notre comparateur est le seul comparateur du Web qui prennent en compte automatiquement le calcul du hors-forfait qui est très faible dans le cas du forfait 2 euros, et permet donc de laisser l’offre Free en tête de classement dans beaucoup de situations.
      Enfin vis à vos de notre neutralité et objectivité, Free nous avait fait confiance lors du lancement de ses offres les 10 janvier 2012 en utilisant notre comparateur. Free continue a nous faire confiance sur ces aspects, et par exemple les rapports financiers sur le site Iliad, et divers communiqué de presse, il référence le site lebonforfait.fr pour l’analyse du positionnement des offres de Free vis à vis de la concurrence.
      Vous pouvez par exemple consulter le communiqué de presse du lancement de la nouvelle offre Free du 6 décembre dernier : http://iliad.fr/presse/2012/CP_061212.pdf (en note 1 : on y lit 1 : “Tarif constaté au 03/12/2012 lors de la comparaison des offres « 2H et SMS illimités » sur lebonforfait.fr” )

  3. pollux dit :

    Cet article est intéressant, car il montre le contraste entre les marques traditionnelles (qui ont peu bougé leurs tarifs après l’arrivée de Free), les marques low-cost (SOSH, B&YOU, SFR RED) qui sont apparus peu avant Free, et ont baissé par deux après l’arrivée de Free et les MNVO qui abusaient déjà moins que les opérateurs classiques et qui, du fait des marges des opérateurs historiques sur le prix de la location de leur réseau, ont eu plus de mal à aligner leurs prix (à l’exception de Prixtel).

  4. akitam dit :

    Je vois pas l’intérêt d’une étude qui ne se sert comme base que les prix sans associer les services qui vont avec…

    • JM dit :

      Le sujet était la division de la facture de téléphonie mobile par 2 pour les français.
      Sur l’offre choisie “2H + SMS Illimitée”, le service de base est rendue de la même manière chez tous les opérateurs. Sur ce type d’offre les consommateurs achètent d’abord pour le le prix et pas d’autres services complémentaires qui seraient éventuellement compris dans l’offre.

      Le débat serait effectivement différent pour des forfaits plus chers où là éventuellement on pourrait être vigilant sur le type de Data (H, H+, 3G,…), sur l’utilisation réelle à l’internationale, ur la couverture,, etc…..

  5. pollux dit :

    Vu que ce test compare essentiellement un abonnement à lui même, (par exemple SFR RED 2011 vs SFR RED 2012), les services associés ne se sont pas dégradés.

Répondre à Dominique Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *