Ce mardi 15 mai 2012 Iliad, la maison mère de Free et de Free Mobile, publiait ses résultats trimestriels. L’occasion de dévoiler le chiffre officiel tant attendu du nombre d’abonnés à la téléphonie mobile.

Les abonnés

Dans son communiqué de presse du 15 mai 2012 (cf. communiqué de presse) Iliad indique :

« Secteur Mobile : Un succès commercial exceptionnel

Le succès commercial  est considérable avec 2 610 000 abonnés recrutés  en moins de trois mois. Ces recrutements se répartissent de manière équilibrée entre les deux forfaits, entre Freenautes et nouveaux venus ainsi qu’entre abonnements avec portabilité et  abonnements avec attribution d’un nouveau numéro. »

Le nombre d’abonnés est publié pour fin mars 2012 soit pour 80 jours d’activité depuis le lancement des offres le 10 janvier 2012. Cela représente environ 4% de part de marché de la téléphonie mobile française.

En moyenne les recrutements représentent environ 1 million de nouveaux abonnés par mois ou encore 32 625 nouveaux abonnés par jour.  On comprend mieux les divers problèmes techniques auxquels a dû faire face Free Mobile face à un tel engouement.

En projetant le nombre de recrutements (même à la baisse) au 15 mai 2012, on peut penser que Free Mobile a maintenant largement dépassé les 3 millions d’abonnés.

Xavier Niel avait promis de revenir lors de l’atteinte du cap des 3 millions d’abonnés, pour nous indiquer si le modèle économique était tenable ou pas, avec à la clé un éventuel relèvement des tarifs. Le directeur financier du groupe, Thomas Reynaud, a confirmé qu’il n’en serait rien, le 16 mai lors d’une interview sur RTL : « On ne va pas changer une recette qui fonctionne, on n’a pas vocation à changer le prix de nos offres ».

Iliad nous informe aussi dans le communiqué de presse que son activité ADSL Freebox est en forte croissance au premier trimestre 2012 avec performance commerciale historique  de 191 000 nouveaux abonnés nets de résiliations. Y aurait-il une synergie entre les offres ADSL et les offres mobiles ?

Dans un article accordé à Challenges, Xavier Niel indique qu’il vise 10 à 20 millions d’abonnés avec une marge brute de 50% ( cf article Challenges  ).

 

Chiffres d’affaires

Le chiffre d’affaires du Secteur Mobile d’Iliad est de 97,5 Meuros réparti en 86 Meuros de services (forfaits, carte SIM) et  11,5 Meuros de ventes de terminaux.

Les cartes SIM sont fournies gratuitement uniquement lors d’une portabilité. Dans les autres cas, la carte est facturée 10 euros TTC. Sur la base d’un recrutement sur deux ne demandant pas de portabilité, les cartes SIM représentent donc environ 11 Meuros du chiffre d’affaires.

Un petit calcul sur le nombre d’abonnés et le montant des forfaits montre clairement que pour atteindre un revenu sur les services de 75 Meuros (86 Meuros – 11Meuros pour les cartes SIM), il est nécessaire qu’un certain nombre d’abonnés fassent du hors-forfait. : par exemple l’option Internet du Forfait 2 euros, ou l’option Blackberry, ou encore des appels à l’international facturés en supplément.

Concernant la vente de terminaux sur une moyenne estimée de 200 euros par terminal, cela donne environ 60 000 terminaux vendus, ce qui reste faible au regard du nombre d’abonnés : environ 2% des abonnés auraient pris un terminal. Mais il est vrai que la commercialisation des terminaux a commencé bien après la commercialisation des forfaits.

Les concurrents

Si Free Mobile a fait au premier trimestre  2 610 000 recrutements, il n’en est pas de même des autres opérateurs :

Pendant la même période :

  • Orange a  perdu 615 000 abonnés (cf site Orange )
  • SFR a  perdu 620 000 abonnés (cf. site Vivendi )
  • Bouygues Telecom a perdu  379.000 clients mobiles (cf. Les Echos )
  • Les MVNO ont perdu 89 000  abonnés  (cf. site ARCEP )

 

Si Orange a perdu beaucoup d’abonnés, cela est en partie compensé par la rémunération du contrat d’itinérance.  Ce n’est pas le cas de SFR et Bouygues Telecom qui ne doivent compter que sur leurs offres pour maintenir leur activité.

Comme nous l’avons vu depuis plusieurs mois dans notre analyse sur la cote des opérateurs, SFR peine depuis quelques temps à séduire les consommateurs et spécialement les internautes.

SFR se doit de réagir vigoureusement sous peine de voir ses abonnés continuer à partir. Ainsi Franck Cadoret, directeur général de SFR, a annoncé aujourd’hui qu’il allait s’aligner sur les prix de Free Mobile.

(cf article NouvelObs )

Ainsi sous peu, SFR devrait proposer une offre à 19,90€ proposant appels illimités, SMS/MMS illimités et 500 Mo d’Internet.

Si cela ressemble effectivement à l’offre Free, le Fair Use proposé (500Mo) est bien inférieur à celui de Free (3Go). Cette offre sera-t-elle suffisante pour redresser la barre ?

Bouygues Telecom avait bien compris ce challenge du forfait Free illimité, et s’était aligné quelques jours après les annonces de Free avec le forfait B&You 24/24 & Internet 3Go équivalente à celle du forfait Free. Nos analyses sur la cote des opérateurs ont d’ailleurs montré que cette stratégie est gagnante puisque B&You a pris la tête des offres les plus consultées sur le Web.

 

A tout moment vous pouvez consulter notre comparateur de forfaits mobiles pour comparer en quelques clics les forfaits entre eux. Des mises à jours sont faites régulièrement dès que des nouvelles offres sont disponibles.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *