Aujourd’hui, dans le monde du commerce et de l’argent, tout est permis pour faire des bénéfices. La téléphonie mobile est très utilisée comme moyen de payement pour de vrais services, notamment sur internet. Malheureusement, des pratiques détournées ont permis aux sociétés commerciales de soutirer plus facilement de l’argent aux utilisateurs… Et bien souvent à leurs dépens. De ce fait, les arnaques au téléphone suite à des appels ou des SMS peu scrupuleux ont augmentés. L’utilisation du mobile comme moyen de payement est-elle sûre ?

Spam mobile

Le spam publicitaire envahit le mobile

Les SMS surtaxés

Vous connaissez sûrement les SMS surtaxés. Non ? Il s’agit des numéros (généralement à 5 chiffres, les numéros à 3 ou 4 chiffres étant souvent les numéros des opérateurs mobile) qu’on vous demande de composer à la télé pour télécharger un jeu, une sonnerie, une image. Le même genre de numéros à qui vous devez envoyer un message pour qu’il soit lu à la radio. Ce sont des SMS plus cher que la normale. Rien de scandaleux à faire payer un service, sauf quand le prix est démesuré ou que le service est inexistant. Avant de composer un de ces numéros, posez vous deux questions :

  • Combien ça coûte au total ?
  • Y a-t-il un service derrière tout ça ?

 

Calculez combien ça coûte

Connaître le prix d’un SMS, c’est bien mais savoir le prix total, c’est mieux. Car par exemple, télécharger un extrait de musique en guise de sonnerie peut revenir à 5.37€, soit plus de 7 fois la musique entière téléchargée sur internet (0.69€). Pour calculer le prix total d’un service, il faut lire ce qui est écrit en tout tout petit (et annoncé très vite à la télé ou à la radio). Attention : bien souvent, il faut envoyer plusieurs SMS surtaxés, auquel il faut rajouter le prix du SMS en temps normal. Pour avoir une idée du prix d’un de ces SMS, il existe une petite technique bien pratique : le premier chiffre des cinq indique la surtaxe à payer. Plus il est élevé, plus le SMS sera cher. La plupart du temps, il commencera par 7 (0.50€ en plus) ou par 8 (de 1€ à 4.5€ en plus).

Exemple de type d'arnaques : sonnerie offerte

Cette sonnerie vous sera "offerte" en contrepartie d'un abonnement... cher.

Comment éviter ces arnaques ?

Des tas de méthodes existent pour essayer de vous prendre le plus d’argent possible. Du simple SMS surtaxé à l’abonnement par SMS en passant par des appels inconnus, toutes les méthodes possible et inimaginables sont exploitées. Et souvent contre la loi. Le but est de vous faire dépenser le maximum d’argent, parfois sans que vous vous en rendiez compte. A la différence du spam par e-mail ou sur distributeurs de billets, vous n’aurez pas besoin de sortir votre carte bancaire pour vous faire “pirater”. Cela vous coûte rapidement très cher, et il arrive que certains clients reçoivent des factures qui atteignent des milliers d’euro.

Abonnements surtaxés : Des publicités vous propose des fois une sonnerie “offerte”. Ne vous faites pas d’illusions, rien n’est gratuit, au contraire. En fait, en souscrivant à ce genre de services, vous allez recevoir des messages, souvent de l’ordre de un message par semaine. En contrepartie, à chaque message que vous recevrez, vous payerez -généralement 3€ par semaine.

Chat bidons : Comparez ces chats à ceux d’internet : D’un côté payants, de l’autre gratuit, d’un côté les messages ressemblent à des messages robots, de l’autre ce sont des vrais humains… Le choix est vite fait, vous ne trouvez pas ?

Jeux interminables : Leur objectif est de vous faire dépenser le plus d’argent possible avant que vous vous rendiez compte, qu’au final, il n’y a pas de lot. Par exemple, selon un test réalisé par l’Institut National de la Consommation, pour gagner l’intégrale d’une série en DVD il vous faut répondre à des questions. Mais ce que l’on vous dit pas, c’est qu’il vous faut quelques centaines de bonnes réponses pour espérer “gagner”. Tarif minimum : quelques 568€ pour un lot “gratuit”…

 

Les différents type de numéro et leurs utilisations.

Pour éviter les surprises sur la facture, il faut savoir reconnaitre les numéros. Voici une liste des principaux types de numéro et leur utilisation.

  • Les numéros verts commencent par 0 800 ou 0 805. Ils sont gratuits depuis un poste fixe. De votre portable, l’appel est soit décompté de votre forfait soit facturé hors forfait.
  • Les numéros Azur commencent par 0 810 et sont facturés entre 0.018€ et 0.033€ la minute, depuis un poste fixe.
  • Les numéros Indigo commencent par 0 820 et 0 825 et sont facturés entre 0.09€ et 0.15€ la minute toujours depuis un poste fixe.
  • Les numéros surtaxés commençant par 0 83, 0 84, 0 85, 0 86, 0 87, 0 88 et 0 89 sont calculés hors forfait, et peuvent vous faire payer jusqu’à 1.20€ la minute.
  • Enfin, les numéro en 0 899, qui ont eux une tarification libre… Méfiance donc.

 

Numéro vert

Voici un numéro vert : il est gratuit depuis un poste fixe

J’ai reçu du spam ! Que faire ?

Ne vous inquiétez pas, vous ne perdrez pas d’argent en recevant des SMS indésirables. Surtout, n’y répondez pas ! Au risque de voir l’arrivée de ce type de SMS augmenter considérablement.

Identifier l’entreprise à l’origine du spam : pour cela, il vous suffit de répondre “CONTACT” par SMS au spam qui vous a été envoyé. Ce service est au prix d’un SMS normal, et ne fonctionne que pour les numéros à 5 chiffres, commençant par 3, 4, 5, 6, 7 ou 8. Vous recevrez alors les coordonnées de l’expéditeur.

Arrêter d’être sollicité par ce numéro : pour cela, vous devez répondre “STOP” par SMS au spam qui vous a été envoyé. Ce service est au prix d’un SMS normal. L’envoi de “STOP” ne fonctionne uniquement pour les numéros à 5 chiffres, commençant par 3, 4, 5, 6, 7 ou 8. Cependant, “STOP” bloque seulement les messages de la société qui les a envoyé. Il est donc possible que vous continueriez à recevoir des messages publicitaires d’autres sociétés.

Le 33 700 est un numéro court, gratuit, mis en place par le gouvernement afin d’avertir les autorités lorsque vous réceptionnez des SMS indésirables. Lorsque vous recevrez un de ces messages, transférez-le au 33 700. Puis, on vous demandera le numéro de l’expéditeur du message indésirable.

 

Appels surtaxés

Depuis quelques temps, une nouvelle technique d’escroquerie a vu le jour. Le but est d’appeler une cible et de raccrocher avant que l’interlocuteur aie le temps de répondre. Cela s’appelle “bipper”. La victime rappellera alors pour savoir qui c’est, et tombera sur une boite vocale, et un numéro surtaxé. Mais ça, la personne ne le saura uniquement quand viendra la facture.

Vous pourrez aussi avoir sur votre boite vocale ou sur votre boite de réception SMS des messages comme quoi vous avez un message, ou alors une personne qui vous dit “Salut, c’est Stéphanie, rappelle moi vite au xxx…”, ou encore “Je t’ai donné mon numéro pour rien ? Appelle moi au xxx…”. Ne rappelez  surtout pas les numéros qui vous sont donnés !

 

Au final ?

Cet article n’a pas pour but de vous liguer contre les numéros à cinq chiffre. En effet, ceux-ci peuvent être utile lors de transactions à bas coût, ou par exemple pour soutenir un webmestre amateur. Il faut juste faire attention à ce qui vous est proposé, bien regarder surtout les clauses en petit caractère. Il faut savoir faire la différence entre une arnaque et un simple payement, et ne pas foncer les yeux fermés à la moindre offre intéressante. Dans certains des cas, vos numéros ont été obtenus de manière illicite ou envoyés au hasard ; ces méthodes sont illégales. Cependant, certains sites revendent les informations vous concernant à d’autres entreprises : soyez sûr du site sur lequel vous indiquez votre numéro.

 

Si  vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter le site 33 700 Spam-SMS.fr

À lire aussi :

8 commentaires

  1. Bertrand dit :

    Merci pour cet article complet et pédagogique. 🙂
    Deux remarques :
    Vous devriez peut-être plus expliquer le fonctionnement du 33700 : il faut d’abord envoyer le message indésirable au 33700, puis envoyer, dans un 2e SMS au 33700, le numéro qui vous a envoyé ce SMS.
    Si le numéro commence par un 8, je crois que les SMS peuvent coûter jusqu’ 4,50 € (pas 3€).

    • Zakatchi dit :

      Je vais compléter pour le 33 700. J’ai essayé, et le service est gratuit.
      Sinon, pour le numéro commençant par 8, j’ai vérifié et effectivement, cela peut aller jusqu’à 4€50.
      Merci ! 🙂

  2. ANGELIQUE dit :

    Bonjour,

    je souhaite me désabonner de sites auxquels je n’ai pas souscrit et qui sont facturés sur mes factures BOUYGUES BBOX et B&YOU…. c’est la deuxième fois, je suis excédée.
    merci de m’indiquer s’il existe des moyens de se protéger et surtout comment se désabonner car je ne réussis pas à trouver ces sites sur internet.

    • Zakatchi dit :

      Bonjour,
      Essayez tout d’abord de savoir de qui sont ces messages, en envoyant “CONTACT” par exemple.
      Vérifiez également si ce n’est pas des numéros surtaxés que vous ou quelqu’un de votre entourage a appelé.
      Sinon je ne sais pas, vous pouvez toujours demander de l’aide sur le Forum de Le Bon Forfait.fr
      Cordialement,

      PS : Pour se protéger, il vaut mieux ne jamais donner son numéro de mobile, et, lors d’achats sur internet, il faut toujours vérifier d’avoir décoché la case “Avoir des informations sur les offres des partenaires”.

    • JM dit :

      Il existe effectivement un certain nombre de sociétés peu scrupuleuses qui profitent d’un téléchargement de sonnerie (fond d’écran,…) pour automatiquement abonner les consommateurs à un service via des SMS surtaxés. Ils se cachent derrière le fait que l’utilisateur a appuyé sur un OK à un moment donné validant l’engagement. L’utilisateur n’étant en général pas bien conscient de ce fait compte-tenu du fait que les écrans ne sont pas assez explicites, ou que ce soit un enfant qui ait fait la manipulation.
      La première chose à faire est de contacter le service client, pour voir s’il vous propose quelque chose ….en insistant.
      Vous pouvez éventuellement voir ce site : http://forum.lesarnaques.com/ qui aident les particuliers à gérer les arnaques.

  3. ANDY dit :

    Bonjour à toutes et à tous,

    eh bien, moi, j’ai à peine acheté un nouveau mobile et un nouveau forfait et son nouveau n° qui va avec, que… j’ai reçu mon premier appel 5 minutes après être sorti du magasin, alors qu’à ce moment là et pendant plus d’un mois, les seuls à savoir mon N° étaient :

    – le magasin de vente
    – l’opérateur
    – moi (enfin, je ne m’en souviens jamais, mais je ne m’appelle jamais non plus)

    3 sur 7 milliards, j’ai pourtant été dérangé la 1ère fois très vite pour des appels qui auront lieu de manière répétitive tous les jours !

    Appelé par qui ?

    Je devrais plutôt dire “Appelé par QUOI ?” Par des ordinateurs qui ont une liste de n° réels (ou voir même inventés ?) qu’ils appellent tous les jours (sans doute depuis un truc ou un pays ou je ne sais pas quoi qui ne leur coûte rien ?) toujours pour le même motif !

    Extrait du message n°1 sur mon répondeur :

    ” (un petit silence… c’est l’ordi qui est conçu pour ne pas parler tout de suite, car il sait qu’il va y avoir un message “blablabla n’est pas joignable… biiiip”) … Bonjour, vous êtes prié d’appeler de toute urgence votre gestionnaire de compte au … (j’ai oublié le n)…

    D’autres appels parlaient de ma dette et des saisies d’huissiers (ils vont s’amuser, je loue une chambre meublée, il n’y a que des vêtements à moi, ici !

    L’escroc le plus coriace est le n°1, qui m’appelle toutes les 24 heures chrono (il se prend pour Jack Bauer ?) à la seconde près, si, si, tous les jours j’y ai eu droit pendant un an très exactement après la date anniversaire du contrat !… Ça m’énervait parce qu’à cause de ça, j’avais des parasites dans les haut-parleur du PC et ça usait ma batterie plus vite !

    Je n’ai donné suite à aucun appel, je n’ai jamais répondu à quiconque, la messagerie s’en occupait… et j’attends toujours les milliers d’huissiers qui vont me saisir mes chaussettes trouées…

    Ben, ,comme quoi, on a beau avoir un n° secret (ah, j’ai oublié : à ce jour, à par les 3 là-haut qui savent mon N°, il y a la CPAM et la CAF en plus ! Personne d’autre… c’est dire si je suis discret), il ne le reste pas longtemps (secret), soit par pur hasard… soit parce qu’il était attribué à quelqu’un d’autre avant, mais je pense qu’il y a un délai avant que le n° ne soit accolé à une nouvelle personne…

    Quand je vais reprendre un forfait ailleurs…

    1. je garde mon n° puisqu’il n’est plus appelé par les télé-spammeurs…?

    ou…

    2. j’en prends un nouveau, mais je risque de me retrouver parti pour UN AN d’appels non sollicités…?

    • Boscodon dit :

      Les opérateurs remettent de plus en plus rapidement en service les numéros notamment ceux de cartes sim prépayées..
      C’est ainsi qu’un jour j’ai récupéré celui de quelqu’un qui était poursuivi par une société de recouvrement de créances pour dettes.
      Les appels quotidiens ont duré près d’un mois et ont cessé lorsque j’ai pu démontré qu’ils n’avaient pas à faire avec la bonne personne.
      Depuis lorsque j’achète une carte, je la jette à la poubelle si je reçois des sms ou des messages de personnes inconnues lors de la mise en sevice.
      Ce qui s’est passé cette semaine avec des messages envoyés la semaine dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *